ActivUP : « le concept de Sport Santé rentre dans les mœurs !

ActivUP : « le concept de Sport Santé rentre dans les mœurs !

A l’occasion du salon Sport Santé Bien Être à Paris, Marc Thouvenin, DG Fondateur d’ActivUP a pu échanger avec des professionnels de la santé et de l’entreprise, sur les bienfaits du « Sport Santé ».

La Haute Autorité de Santé (HAS) a d’ailleurs publié la semaine dernière un guide pour encourager les médecins à prescrire du sport sur ordonnance. Un outil indispensable pour la prévention primaire : une première avancée.


Le sport en entreprise : quelles sont les nouvelles approches ?

Julien Pierre, Maître de conférences, Responsable du Master Wellness Management, Université de Strasbourg, a donné une analyse intéressante sur le changement sémantique du mot sport. Après avoir eu un sens de « sport intensif », il évolue vers une notion de sport santé, sport plaisir, d’où l’émergence du terme d’activité physique non sportive.

Le Docteur Agnes Martineau-Arbes, spécialisée en psychopathologie et RPS, et médecin coordinateur du Groupe Safran, défend le concept de « faire du sport sans savoir que nous faisons du sport ». « Nous avons beau dérouler le tapis rouge pour faire faire du sport aux collaborateurs, ils ne viennent pas tant que ça. [..] c’est comme la salle de sport où on s’inscrit en septembre, et déjà en décembre, il y a beaucoup moins de monde ». Elle voit l’activité physique non sportive sur le lieu de travail comme une bonne solution.

Marc Thouvenin, DG Fondateur d’ActivUP a témoigné sur le besoin des entreprises de proposer un tremplin aux employés les plus sédentaires : travailler en marchant pendant les heures de bureau. « Pour se maintenir en bonne santé, il suffit de se mettre en mouvement régulièrement, on peut téléphoner en marchant, rédiger des mails ou faire des réunions sur nos walking desks, des bureaux équipés d’un tapis roulant ». Ceux qui les utilisent réussissent à maitriser leur poids, augmenter leur motivation et même réduire leur stress. Le CHU de Grenoble qui a installé des Walking Desks témoigne même d’une diminution de la consommation de tabac.

Sédentarité vs inactivité

Le professeur François Carré a rappelé la différence entre inactivité et sédentarité : « On peut être sédentaire sportif, même si vous faites 4h de sport par semaine, vous aurez bien sûr les effets positifs de l’activité physique mais aussi les effets négatifs de la sédentarité. Pour éliminer les effets négatifs de ces 7 h assises par jour, il faut que vous fassiez 1h d’activité physique le même jour »

Et il est optimiste : « Il ne faut pas être champion, il suffit de faire 30 min de marche par jour [..] je pense qu’on peut tous le faire ».

François carré cite ensuite un médecin qui a dit en 1780 : « Si vous n’avez pas 30 min par jour pour vous occuper de votre santé, ne vous inquiétez pas, vous les prendrez quand vous serez malade »

A propos du Walking Desk

ActivUP commercialise en Europe le Walking Desk, un bureau permettant de travailler assis, debout et en marchant. Le bureau est constitué d’une part d’un tapis de marche fin et silencieux pour s’intégrer discrètement dans les espaces de travail. Il est complété bureau réglable en hauteur électriquement pour travailler confortablement.

A propos d’ActivUP

ActivUP adresse depuis 2015 le sujet de la sédentarité par une offre professionnelle de bureaux et de logiciels de motivation à l’activité physique.  Elle promeut et rend possible l’activité physique quotidienne des collaborateurs, sportifs ou non, sans empiéter sur leur temps de travail. Plus de 200 clients l’ont rejoint dans cette démarche, dont la moitié des entreprises du CAC40, et de nombreuses PME et même TPE. En 2016, ActivUP a mis en place une formule locative démocratisant l’accès à sesproduits. En octobre 2017, ActivUP a mis sur le marché les premiers Walking Desks connectés permettant la tenue d’un Walking Challenge en entreprise.

www.activup.net

Un article rédigé par :
Pierre-Jacques Datcharry

Professionnel du secteur depuis plus de 20 ans, Pierre-Jacques Datcharry a un parcours dans le monde du fitness très riche. en 1996, il intègre l’organisation du salon mondial body Fitness et rééduca. Il collabore pendant huit ans au magazine Vive La Forme, tout en étant commissaire général des salons. En 2004, il devient directeur général adjoint de la société Les Mills/Planet Fitness pour qui il lance le magazine Planet Fitness management. En 2010, il crée Fitness challenges Formations puis, successivement, Fitness challenges magazine, le congrès professionnel Fitness challenges d’aix-en-Provence (qui réunit plus de 300 managers de clubs de toute la France, de suisse et de belgique), et aujourd’hui, il réalise le premier magazine professionnel à destination des coachs, personal trainers et professeurs de fitness, Coachs Challenges...