Les consommateurs se désintéressent progressivement des fitness trackers

Les consommateurs se désintéressent progressivement des fitness trackers

Alors que nous présentions la semaine dernière la Fitbit Ionic édition Adidas, une récente étude a démontré que les fitness trackers ne seraient plus aussi mainstream…

Il y a quelques années, l’industrie du fitness était tombée amoureuse des technologies promettant un future quantifié: le nombre exact de calories brûlées, le nombre de pas dans une journée, un graphique de nos battements de coeur pendant un jogging etc.

Pourtant, il y a depuis peu une incompréhension entre l’offre et la demande. Tandis que les leaders de Garmin, Fitbit, Polar et Apple continuent de produire et vendre leurs appareils, l’intérêt et l’émulation autour de nouvelles technologies et des nouvelles versions est en baisse.

D’après une étude menée par Thinknum sur l’usage des fitness trackers, les consommateurs s’intéressent toujours à la technologie de fitness tracking. Toutefois, ils ont tendance à se tourner vers des Smartwatches plus génériques qui puissent supporter des applications fitness, plutôt que d’acheter une montre spécialement conçue pour cela. Le sport doit s’adapter à la vie quotidienne de l’utilisateur, et non l’inverse.

Un article rédigé par :
Pierre-Jacques Datcharry

Originaire du Pays-Basque, il découvre le marché du fitness alors que rien ne lui prédisait un tel parcours. Sportif, il tombe dans l’addiction de la musculation pendant ses études en communication. À la recherche d’un stage de 3 mois, il trouve sympa de combiner ses études supérieures et sa pratique sportive du moment, ce qui l’amène à accepter une offre de stage chez Groupe 76, société organisatrice du « salon du Fitness » de l’époque. Il n’en sortira plus… D’un avenir de 3 mois dans le monde du Fitness, il y évolue encore 20 ans plus tard.