French Throwdown et Reebok CrossFit Louvre

French Throwdown et Reebok CrossFit Louvre

Participez à la plus grande compétition de cross-training en Europe !

Reebok CrossFit Louvre organise la 8ème édition de la French Throwdown. Au programme de cet évènement: gymnastique, athlétisme, natation, haltérophilie, course à pied etc.

À l’issue d’une phase qualificative où les athlètes rivalisent à distance, les 500 meilleurs participants (homme et femme) sont sélectionnés et invités à venir se défier au Stade Charléty. Ils sont répartis en 6 catégories : Elite, Intermédiaire, Equipe, Scaled (débutants), Master (35-39, 40-44, 45+), Teen (16-18).

A la fin du week-end, les vainqueurs les plus « fit » de France de chaque catégorie recevront une prime et une dotation. Prize money : 41 900€

Avec plus de 3,000 inscrits de 50 nationalités différentes à ce jour, le French Throwdown est un des concours les plus réputés en Europe.

Les meilleurs athlètes du moment concourront :

  • Homme : Willy Georges (3ème mondial aux Opens des CrossFit Games 2018 – Meilleur Français actuel), David Shorunke (Anglais), Casper Gammelmark (Danois)
  • Femme: Tina Moeglin (Française), Anne-Claire Dreyfus (Française), Jessyca Nadeau (Canadienne), Emma Tall (Suédoise)

En parallèle de la compétition, le village des partenaires se tiendra au stade Charléty où les visiteurs pourront découvrir les nouveautés du fitness et bénéficier d’activités gratuites dans une zone d’entraînement.

Save the date: du 22 au 24 juin 2018 au Stade Charléty à Paris.

Pour toutes les infos pratiques et tarifs, rendez-vous sur le site de la French Throwdown.

Un article rédigé par :
Pierre-Jacques Datcharry

Originaire du Pays-Basque, il découvre le marché du fitness alors que rien ne lui prédisait un tel parcours. Sportif, il tombe dans l’addiction de la musculation pendant ses études en communication. À la recherche d’un stage de 3 mois, il trouve sympa de combiner ses études supérieures et sa pratique sportive du moment, ce qui l’amène à accepter une offre de stage chez Groupe 76, société organisatrice du « salon du Fitness » de l’époque. Il n’en sortira plus… D’un avenir de 3 mois dans le monde du Fitness, il y évolue encore 20 ans plus tard.