L’entraînement en suspension

L’entraînement en suspension

Je vous présente l’entraînement en suspension que j’utilise depuis des années, car mes pratiquants adorent !

Les novateurs sont toujours copié

Le fitness a eu ses révolutions et ses novateurs. Dans les années 1980, Véronique et Davina faisaient connaître les activités aérobics sur la musique avant même que le public ne connaisse le terme de fitness. En 1991, Reebok révolutionnait le désormais fitness en présentant un cours collectif avec une marche pour monter et descendre. Le matériel fut moqué, copié dans toutes les matières et moins cher que l’original. Constat : vingt-six ans plus tard, le STEP existe toujours sous différentes marques. En 1995, seconde révolution du fitness, LesMills présente le cours collectif en musique déjà « préchorégraphiée », le PUMP, il fallait oser : un cours qui utilise des barres de musculation version allégée. Le matériel est de nouveau copié par tous les fabricants. Résultat le Pump est toujours là, en France, vingt-sept ans après !

La révolution : corps en suspension

La troisième révolution est un matériel portable, léger, utilisable autant en cours collectifs qu’en personal training : le TRX. Tellement simple et efficace que tous les fabricants regrettent de ne pas l’avoir fait avant ! Le TRX est sorti tout droit de la communauté des « marines américains » grâce à Randy Hetrick. Lui-même est un ancien « marine ». Il obtient son MBA à la Stanford Université en 2001 et propose sa première version du TRX(1) ! Depuis seize ans le TRX est copié par de nombreux fabricants avec plus ou moins de succès.

La révolution parallèle ! Dans l’univers du yoga, dans les années 1990, le génial thérapeute « Tone » Cardenas « joue » en Californie avec des draps et des sangles pour se suspendre et met au point la thérapie par inversion. Ce n’est qu’en 2001 que l’entreprise familiale développe le yoga Swing. Depuis les cours et les concepts de yoga aérien pullulent dans le monde entier sous diverses formes plus ou moins sportives et plus ou moins sécuritaires.

L’entraînement en suspension, c’est quoi ?

Actuellement, les coachs ont à disposition de nombreuses versions plus ou moins réussies de matériel de suspension, mais globalement vous allez trouver les sangles de suspension et les tissus de suspension.

  • Les sangles de suspension

Les sangles sont accrochées à un plafond, ou à une barre, à une porte ou à un arbre. Dans ce type de matériel avec des sangles et des poignées, TRX donne une définition de l’entraînement en suspension qui régit le type d’exercices. L’entraînement en suspension utilise toujours un point d’ancrage : les mains ou une main sur les poignets, ou les pieds ou un pied dans les sangles de pied ainsi qu’un point d’appui au sol qui peut-être les mains ou une main ou les pieds ou un pied. Ainsi avec ce type de matériel, a priori on ne se balance pas et on peut s’exercer en ayant fixé les sangles à un mur, car on est rarement placé à l’aplomb de l’ancrage. Avec les sangles, la difficulté des exercices en force est induite par le poids du corps et par son inclinaison. Pour les exercices de souplesse, les sangles sont utilisées pour augmenter les amplitudes.

  • Le yoga suspendu

Les coachs auront aussi à disposition de nombreux types de matériel avec des matières différentes. La plupart du temps c’est un drap suspendu qui permet de faire aussi des exercices comme avec les sangles, mais son principal intérêt est de suspendre tout le corps contrairement aux sangles et de faire des positions inversées, tête en bas. Pour ce matériel, le seul accrochage possible est donc au plafond. Le Swing Yoga californien est un matériel quant à lui qui associe le drap ainsi que des sangles et un accrochage avec des ressorts.

Les bénéfices de l’entraînement en suspension

  • Engagement des muscles profonds du tronc

Grâce à cet entraînement, vos élèves doivent tenir leur centre, les enseignants doivent expliquer le gainage dans de nombreux exercices. TRX parle de « All core all the time », et c’est vrai !

  • Entraînement debout

Avec ce type de matériel, le coach peut proposer de nombreux exercices en position debout, et c’est tout l’intérêt de faire de l’entraînement en force ou en souplesse sans être obligé de se mettre au sol. N’oubliez pas que la plupart des clients sont des sédentaires et c’est pour cette raison qu’ils ont besoin d’être suivis et de s’entraîner debout ! Encore une fois reprenons le message percutant de TRX « Stand up to train », se lever pour s’entraîner !

  • Entraînement avec son poids de corps

Avec l’entraînement en suspension le poids soulevé n’est pas celui d’une machine, ou d’un haltère, mais c’est son propre poids du corps ! Aïe ! Hé oui, ça fait mal. Cet entraînement permet de prendre conscience de sa force relative et surtout de son poids. Le poids de corps est l’élément essentiel et c’est une donnée très intéressante pour une prise de conscience chez le pratiquant.

  • Moins de pression sur les articulations

En même temps, l’entraînement en suspension permet de répartir les pressions dans les articulations dues au poids du corps et de soulager le dos, les genoux, les chevilles. Par exemple les squats pourront être faits avec plus de facilité et moins de pression sur les genoux. Des exercices d’allongements de jambe avec le yoga suspendu mettront moins de pression sur les disques.

  • Positions inversées sans pression

Lors des postures tête en bas, le yoga suspendu est un vrai atout et permet de faire des éléments peut-être impossibles sans ce type de matériel. Les élèves sont valorisés et se sentent plus en sécurité.

  • De la relaxation

Les exercices en suspension ouvrent la voie à des positions relaxantes ou les jambes sont surélevées par exemple. Le cours de relaxation devient plus ludique, mais aussi plus efficace, car plus confortable que l’allongement au sol sur un tapis.

  • Le matériel portable et léger

Ces nouveaux outils ont pour avantage d’être faciles à emporter avec soi pour aller à domicile ou pour aller dehors. Petit bémol pour le Yoga suspendu qui doit être accroché solidement avec un espace à la verticale de l’ancrage, ce qui n’est pas le cas des sangles !

  • Ne pas être obligé d’être allongé au sol

Quel plaisir de pouvoir s’entraîner sans avoir à se rouler au sol ou devoir apporter un tapis pour votre client. Quand le coach donne un outdoor training, la plupart des clients n’ont pas envie de se mettre au sol.

Les inconvénients de l’entraînement en suspension

Bien savoir utiliser le matériel : avoir de l’expérience

Comme tout matériel nouveau, il faut savoir bien l’utiliser. Dans les deux familles de système, le point commun est l’alignement du corps et la technique des exercices. Le corps étant le poids utilisé, il doit être bien placé. Il est plus difficile de placer un corps sans appui qu’avec un appui comme c’est le cas avec un siège, un banc de muscu ou le sol par exemple.

C’est un inconvénient lorsque vous avez des groupes à entraîner, car le coach doit avoir le regard suffisamment aiguisé pour placer les élèves pour qu’ils réalisent bien un exercice. Il doit avoir une main de fer (dans un gant de velours bien évidemment) pour gérer son groupe et éviter que certaines personnes ne se lancent sans sécurité.

Suivre des formations pourquoi ?

Pour contrer les inconvénients, il faut être formé. La formation dans ces disciplines techniques permet de bénéficier des recherches, des idées et de l’expérience des novateurs ou des formateurs qui utilisent depuis des années ces outils. Ils connaissent les petits « trucs » facilitateurs ou logiques que vous pourriez vous-même trouver après quelques années de pratiques. C’est le but de ces formations pour les professionnels.

Dois-je acheter des copies pas chères ?

En personal training, je vous conseille d’acheter toujours le top. Soyez cohérent jusqu’au bout, vous vendez de la qualité, vous-mêmes, alors prenez du matériel de qualité ! Vous avez un ou deux équipements à acheter, ce sera une somme vite amortie ! Sur le long terme, vous serez, de toute façon gagnant. C’est d’ailleurs mon choix. Il est hors de question qu’un mousqueton lâche pendant que j’entraîne un client !

Si vous êtes en Group Training, peut-être vous poserez-vous la question du tarif des appareils en suspension que vous voulez acheter ! Mais rappelez-vous que l’entraînement en suspension signifie que le corps est en suspension et que si le matériel casse, ce sont vos pratiquants, qui ont confiance en vous, qui vont se retrouver par terre !

En conclusion, l’entraînement en suspension est accessible à tous les publics si le coach est compétent et qu’il connaît bien les exercices, les variations et les mises en place !

Comme d’habitude, ce n’est pas l’équipement qui fait la qualité du coaching, mais l’humain !

À vous de vous lancer !

(1) www.trxtraining.com/our-history