Plogging: le fitness qui balaie les rues

Plogging: le fitness qui balaie les rues

Dans les pays nordiques, certains joggeurs ont décidé d’allier leur parcours sportif à une démarche écolo. Ils ramassent les déchets trouvés sur le chemin.

Originaire de Suède, “plogging” vient de la contraction de plocka up qui signifie “ramasser”, et de “jogging”. Cette tendance gagne le reste de l’Europe, principalement en Allemagne et en France. Mais elle s’internationalise puisque l’on dénombre des adeptes aux Etats-Unis, en Inde, en Turquie et au Mexique.

Hormis la dimension écologique, le plogging a d’autres avantages:

  • Il s’apparente à du « fractionné », alternant l’effort intense (la course) et le repos (le rammasage) comme du HIIT training. Entre autres, c’est un moyen efficace de perdre du poids. Pour les néophytes, c’est également plus facile puisque les « pauses » permettent de récupérer tout en se sentant utile. Par ailleurs, les mouvements effectués lors du ramassage des détritus s’ajoutent à ceux de la course à pieds et font travailler des muscles différents. Du full-body training ?
  • Le plogging se pratique généralement en groupe (amis, enfants, voisins…). Il sensibilise tout le monde au respect de l’environnement et permet de se motiver. Certains vont même jusqu’à prendre une photo des « trésors » récoltés lors du plogging du jour et à le partager sur les réseaux sociaux.

Le plogging est donc un sport à la fois complet et convivial, qui se pratique notamment dans les grandes villes. Rejoignez le mouvement avec le hastag #plogging.